FRENCH DAYS : Jusqu’à -30% sur tout le site* | > VOIR L’OFFRE

Trouvez un salon proche de vous

OU

AVIS DU PRO

La chute de cheveux : la dermatologue Laura Scott répond à nos questions

Rencontrez Laura Scott, dermatologue basée à Miami en Floride.

Qu’est-ce que la chute de cheveux ?

On distingue deux types de chute de cheveux. La chute causée par un détachement du cheveu à la racine et la chute liée à la casse du cheveu en longueur. Nous perdons tous au quotidien entre 50 et 100 cheveux. Il s’agit du cycle de vie normal du cheveu. Au-delà, nous parlons d’une chute « anormale ». Par ailleurs, si vous constatez une calvitie localisée ou une chute de cheveux plus généralisée, cela est également considéré comme une chute anormale.

Est-il normal de perdre ses cheveux étant jeune ?

Il n’est pas naturel de commencer à perdre anormalement ses cheveux avant 35 ans. Néanmoins, de nombreuses femmes sont aujourd’hui sujettes à une chute anormale de cheveux avant cet âge. Cela peut être dû à plusieurs facteurs tels que l’alopécie androgénétique ou l’effluvium télogène. La chute de cheveux peut également être liée à la casse causée par l’utilisation d’outils chauffants ou autres agressions extérieures.

La chute de cheveux est-elle génétique ?

Il y a plusieurs types de chute de cheveux courantes chez les familles. L’alopécie androgénétique, sans doute la plus courante et connue sous le nom de calvitie masculine, ou encore l’alopécie areata qui se caractérise par l’apparition de plaques sans cheveu.

La chute de cheveux est-elle saisonnière ?

La chute de cheveux n’est généralement pas due aux changements de saisons bien qu’il y ait quelques cas d’effluvium télogène avec les modifications de climat. Je pense que la chute de cheveux est davantage liée à la diminution de la luminosité naturelle qui augmente les taux de dépression et de stress. A l’inverse, la chute de cheveux due à la casse peut être liée aux changements de saisons qui entrainent souvent une diminution de l’humidité dans l’environnement, une augmentation du chauffage en intérieur, un changement dans nos habitudes de coiffage en hiver ou la manière de nous habiller, les écharpes pouvant abîmer les longueurs par exemple.

Le stress peut-il provoquer une chute de cheveux ?

L’effluvium télogène est un type de chute de cheveux qui se caractérise par une chute diffuse sur l’ensemble du cuir chevelu due à un stress physique tel qu’une maladie ou une opération chirurgicale, ou à un stress mental provoqué par un évènement marquant. La chute de cheveux est généralement constatée 2 à 3 mois après l’évènement stressant. Celle-ci est généralement temporaire mais peut devenir chronique dans le cas d’un stress chronique.

La grossesse affecte-t-elle nos cheveux ?

La grossesse est une très bonne période pour les cheveux. L’augmentation des hormones œstrogènes stoppe le processus habituel de chute et permet aux cheveux de rester plus longtemps dans le cuir chevelu et de pousser à un rythme plus rapide. Après la grossesse, le taux d’hormones œstrogènes redescend et entraîne donc une chute importante de cheveux. De la même manière que l’effluvium télogène, la chute de cheveux est constatée 2 à 3 mois après l’accouchement, lorsque les hormones œstrogènes sont totalement redescendues. C’est une chute de cheveux temporaire qui cesse quelques mois plus tard une fois que les hormones atteignent un taux normal.

> TOUT SAVOIR SUR GENESIS
Revenir en haut

Désolé ce produit est en rupture de stock

Me prevenir lorsque le produit sera de nouveau en stock :

Ou

Trouver le produit en salon :

Trouver le Salon le plus proche

vous aimerez aussi